Construire ensemble 

 

une société plus empathique et à l'écoute

 

3 projections pour explorer ces questions.

Le vendredi 19 avril au cinéma de Rémalard en Perche

 

Une journée pour réfléchir ensemble sur l’accueil et l’accompagnement des violences intra familiales au travers de l’approche de la justice restauratrice et l’accueil empathique des personnes victimes et auteurs de violence. Comment accompagner et restaurer les souffrances vécues pour apprendre ou réapprendre à vivre ensemble dans notre société.

Projet projection Rémalard en Perche
Projet projection Remalard V5.pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

"L'odyssée de l'empathie"

En France, aujourd'hui encore, 2 enfants meurent chaque jour des suites de violences familiales. Soit plus de 700 enfants chaque année. 

« Plus que des faits divers, c'est un véritable fléau. » LCP, la chaine parlementaire

Comment en arrive-t-on à une telle situation. Alors que l'homme nait naturellement bon ?

Bouleversés par cette question, Michel Meignant et Mario Viana ont voulu comprendre comment naît et se transmet la violence éducative ordinaire. Ils ont empoigné leur caméra et sont partis enquêter à travers le monde. Voici ce qu'ils nous racontent maintenant.

 

Projection à 14h30 

Puis débat après une pause 

 

Après la projection, un débat sera proposé, en présence du réalisateur, Mario Viana, sur des thèmes comme la prévention de la violence, l’information sur les droits de l’enfant, la communication non violente, à l’intention de différents publics : les jeunes collégiens, lycéens, les professeurs, les parents, les professionnel(les) de l’accompagnement et le grand public. 

 

https://www.odyssee-de-l-empathie.com/index.html

 

 

"je verrai toujours vos visages"


« La justice Restaurative offre à des personnes ayant été victimes d’agression et à ceux qui les ont commises la possibilité de se rencontrer, de se parler et de se réparer. Face-à-face, des victimes et des auteurs d’infraction vont pouvoir échanger leurs ressentis, leurs émotions et tisser un nouveau rapport où l’empathie peut parfois prendre le pas sur la peur. Cette réparation par le collectif et la recréation du lien a beaucoup de points communs avec la plasticité du cerveau qui lui permet de se réparer en recréant des connexions… Les victimes disent ce qu’elles ont à dire – leur détresse, leur colère – et, généralement, les agresseurs sont prêts à les entendre. Ils ont été préparés à cela. Ce n’est qu’après avoir exprimé leurs souffrances, qu’elles s’intéressent à leurs agresseurs et qu’elles découvrent leur dimension humaine et victimaire… Elles en arrivent à s’interroger sur leurs parcours et découvrent que ce sont des gens qui ont eux-mêmes subi des violences. Les auteurs reconnaissent les souffrances des victimes générées par leurs actes et les victimes redonnent aux auteurs leur humanité. » Jeanne Herry, réalisatrice du film

 

 

 

 

https://www.radiofrance.fr/franceinter/je-verrai-toujours-vos-visages-un-film-de-jeanne-herry-sortie-en-salles-le-29-mars-2023-8029676

 

 

Projection à 19h30 

Puis débat après une pause

 

Après la projection, un débat sera proposé sur des thèmes comme la prévention, l’information, la communication et la capacité de résilience des victimes et des agresseurs avec différents publics : les professeurs, les parents, les professionnel(les) de l’accompagnement, le grand public. 

 

Interlocuteurs-trices concerné(e)s par les sujets débattus : 

-       Une avocate : Maitre Marie-Claude Gerbet

-       Une psychothérapeute : Raphaële Volpi

-       Une policière municipale 

-       Un ou une innervant(e) de la justice restaurative

L’objectif de la soirée est de communiquer autour de la résilience, sociale et thérapeutique, autant pour les victimes que les agresseurs, sur l’importance de la communication pour sortir du conflit et sur les différentes possibilités d’accompagnement dans le cadre des violences intra familiales et des traumatismes provoqués face à la violence et/ou l’inceste.