Comment identifier des relations toxiques ou manipulatrices

Les relations toxiques au sein du couple : "Fred et Marie"

Tant pis pour l'amour, ou comment j'ai survécu à un manipulateur : BD

  • Quand Sophie rencontre Marcus, elle tombe amoureuse en 48h. Elle qui était si cynique en amour, cette fois, elle y croit. Sauf qu'il se révèle vite étrange. Sophie a alors besoin de comprendre ce qui ne va pas. Confronté à ses mensonges et ses incohérences, il a des réactions violentes, des excuses pour tout et arrive à se sortir de chaque impasse. Mais jusqu'à quand ? Sophie aime un manipulateur narcissique.

Marie France Hirigoyen :

des livres sur la question de la manipulation et du harcèlement

  • Les agressions physiques dans le couple n'arrivent pas soudainement.Bien avant les coups, il y a une escalade de comportements abusifs. La pireviolence n'est pas la plus visible. Si les femmes ne partent pas, c'est qu'ellesont été piégées, mises sous emprise. Comprendre l'emprise, c'est aussi s'endéprendre. Marie-France Hirigoyen, à partir de nombreux exemples, analyseles ressorts de la violence au sein du couple. Un livre utile qui permetd'intervenir très tôt, dès les premiers signes de violence psychologique.

Il est possible de détruire quelqu'un juste avec des mots, des regards, des sous-entendus : cela se nomme violence perverse ou harcèlement moral. Dans ce livre nourri de nombreux témoignages, l'auteur analyse la spécificité de la relation perverse et met en garde contre toute tentative de banalisation. Elle nous montre qu'un même processus mortifère est à l'œuvre, qu'il s'agisse d'un couple, d'une famille ou d'une entreprise, entraînant les victimes dans une spirale dépressive, voire suicidaire. Ces violences insidieuses découlent d'une même volonté de se débarrasser de quelqu'un sans se salir les mains. Car le propre du pervers est d'avancer masqué. C'est cette imposture qu'il fut dévoiler pour permettre à la victime de retrouver ses repères et de se soustraire à l'emprise de son agresseur. S'appuyant sur son expérience clinique, l'auteur se place en effet, en tant que victimologue, du côté des personnes agressées pour que le harcèlement qu'elles subissent quotidiennement soit pris en compte et nommé pour ce qu'il est : un véritable meurtre psychique. Le sujet du harcèlement moral reste largement inédit en France. D'où l'intérêt de ce livre remarquablement documenté, qui est aussi un guide pratique pour les victimes ou ceux qui veulent les aider (choix de la thérapie la mieux adaptée, étapes à court et long terme vers la guérison...) et pour les professionnels auxquels il propose une approche nouvelle. Mais plus largement, par son style clair et vivant, il intéressera tous ceux qui ne souhaitent pas rester indifférents face à ce problème de société.
Cette édition numérique reprend, à l'identique, la 2eédition de 2003)

Psychiatre, psychanalyste et victimologue, Marie-France Hirigoyen s’est spécialisée dans l’étude de toutes les formes de violences familiales, perverses et sexuelles dans différents domaines. Certains de ses livres ont eu de grands succès : Le Harcèlement moral, Malaise dans le travail, Femmes sous emprise. Les ressorts de la violence dans le couple… Son best-seller Le Harcèlement moral, la violence au quotidien, traduit en 26 langues est à l’origine de la notion de harcèlement moral qui depuis 2001 est dans le code du travail et le code pénal. Dans son dernier livre Intitulé « Les Narcisse », elle explique à quel point les personnalités narcissiques ont pris le pouvoir et elle nous permet de mieux les reconnaître pour ne pas en être les dupes ou les cibles.

Pour aborder ce sujet, il est nécessaire de distinguer un narcissisme sain, positif, qui est vital à une bonne construction de soi, à la possibilité de s’affirmer sans nier l’autre d’un narcissisme pathologique lequel consiste à se mettre en avant aux dépens des autres, celui qui ne mène qu’à la souffrance de l’entourage mais aussi au final de la personne elle-même. Notre société encourage et fabrique ces personnalités via la sacralisation de l’image, des réseaux sociaux, du culte de l’enfant roi, de la performance, de la primauté de l’apparence... Ces profils personnalités interrogent notre société car ils sont l’écho de problématiques plus larges qui traversent le monde dans lequel nous évoluons. L’auteure décrypte ce phénomène et distingue différents profils : les Narcisse pathologiques mégalomanes, les vulnérables et les pervers narcissiques.

Ainsi Donald Trump, roi de Twitter et narcisse en chef du monde occidental est un pur cliché du Narcisse grandiose et mégalomane : «  complètement décomplexé, il n’hésite pas à dire n’importe quoi pour faire son autopromotion. La dimension la plus visible de son narcissisme est l’arrogance, une très haute opinion de lui-même, un égocentrisme rare et une absence complète de honte. » Il coche les neufs critères des troubles de la personnalité narcissique (TPN). Ce genre de personne ne se remette pas en question car ils se pensent supérieur à nous. Vous pouvez aussi trouver des Narcisse vulnérables qui dissimulent leur désir de toute puissance derrière une facette d’humilité, d’altruisme. Ils sont hypersensibles à la critique et ont souvent l’impression d’être incompris des autres. Il y a aussi les pervers narcissiques et les psychopathes (je vous renvoie à mes précédentes notes de lecture) sur ce sujet.

Ce classement n’empêche pas, bien au contraire, de rester dans la nuance. Il y aussi évidemment tous les degrés entre un narcissisme sain et un narcissisme pathologique. Il faut évidemment faire la différence entre une personne un peu vantarde et une autre avide de pouvoir etc Tout sera beaucoup plus clair après la lecture de cet ouvrage riche en cas cliniques.

Pour vous familiariser avec les TPN, voici les 9 critères retenues par le DSM V :

 

  1. la personne a un sens grandiose de sa propre importance (p. ex., surestime ses réalisations et ses capacités, s'attend à être reconnue comme supérieure sans avoir accompli quelque chose en rapport) ;
  2. est absorbée par des fantaisies de succès illimité, de pouvoir, de splendeur, de beauté ou d'amour idéal ;
  3. pense être « spéciale » et unique et ne pouvoir être admise ou comprise que par des institutions ou des gens spéciaux et de haut niveau ;
  4. a eu besoin excessif d'être admirée ;
  5. pense que tout lui est dû : s'attend sans raison à bénéficier d'un traitement particulièrement favorable et à ce que ses désirs soient automatiquement satisfaits ;
  6. exploite l'autre dans les relations interpersonnelles : utilise autrui pour parvenir à ses propres fins ;
  7. manque d'empathie : n'est pas disposée à reconnaître ou à partager les sentiments et les besoins d'autrui ;
  8. envie souvent les autres, et croit que les autres l'envient
  9. fait preuve d'attitudes et de comportements arrogants et hautains.

 

Outre le livre, vous pouvez aussi écouter l’émission d’Ali Rebeihi Grand bien vous fasse sur France Inter du 26 mars 2019 : Comment expliquer l’épidémie de narcissisme ?

 

https://www.saint-maur-psychologue.fr/blog/articles/les-narcisse-de-marie-france-hirigoyen-aux-editions-la-decouverte-2019

Un mot peut tuer ! Pour déstabiliser et détruire, les armes de la malveillance, de la manipulation et de la persécution sont innombrables. La perversité ordinaire d'un conjoint, d'un parent, d'un supérieur peut briser un couple, défaire une vie, ruiner une carrière professionnelle. La loi du plus fort règne le plus souvent dans la famille, l'entreprise, la société. L'agresseur mène patiemment son oeuvre paralysante et meurtrière. 
Sa victime se laisse peu à peu enfermer dans le piège prévu pour son supplice. Comment comprendre, analyser, vaincre le harcèlement psychologique ? Quelles solutions, quelles parades y opposer ?

 

  • LA VIOLENCE PERVERSE AU QUOTIDIEN
    • La violence privée
    • Le harcèlement dans l'entreprise
  • LA RELATION PERVERSE ET LES PROTAGONISTES
    • La séduction perverse
    • La communication perverse
    • La violence perverse
  • CONSEQUENCES POUR LA VICTIME ET PRISE EN CHARGE
    • Les conséquences de la phase d'emprise
    • Les conséquences à plus long terme
    • Conseils pratiques dans le couple et la famille

Outil de diagnostique de la violence : "le violentomètre"

un outil pour mesurer la violence dans le couple

Le violentomètre a été conçu pour sensibiliser les jeunes aux violences au sein du couple. Une jauge pour déterminer si sa relation est saine ou non.

https://positivr.fr/violentometre-outil-mesure-violence-dans-couple/

 

Conçu fin 2018 à l’inititative de la Mairie de Paris, de l’Observatoire de la Seine-Saint-Denis des violences faites aux femmes et de l’association En Avant Toute(s), le violentomètre est un outil de sensibilisation pour les jeunes femmes en couple. Une jauge qui permet de déterminer si sa relation est saine ou non. Il refait surface alors que le gouvernement a lancé, ce lundi 24 juin, @arretonsles, un compte Twitter pour alerter sur les violences sexuelles et sexistes.

 

Du vert au rouge en passant par le orange, les 24 graduations décrivent chacune un comportement sur l’échelle de la violence. « Il accepte tes amis et ta famille », « il a confiance en toi » : profite, ta relation est saine. « Il contrôle tes sorties, tes habits, ton maquillage » et « il se moque de toi en public » : sois vigilante et dis stop. Plus grave encore, « il menace de diffuser des photos intimes de toi » ou « t’oblige à avoir des relations sexuelles » : tu es en danger, il faut demander de l’aide.

Le violentomètre permet donc de jauger si sa relation amoureuse est basée sur le consentement et ne comporte pas de violences. Une façon de déterminer si la relation est saine ou toxique de façon objective, ce qui est particulièrement intéressant pour des personnes sous emprise, ayant besoin d’un regard extérieur ou d’une échelle de valeur fixe.

De la même façon, l’outil offre aux professionnels de santé un moyen de lancer le débat avec leurs patientes, sans jugement de valeur. C’est d’ailleurs grâce au tweet de Camille, une étudiante parisienne en médecine, que le violentomètre a refait surface sur les réseaux sociaux. Elle explique que sa mère a reçu « une échelle des violences par rapport au conjoint pour poser des questions aux femmes en consultation ». Un post relayé plus de 35 000 fois depuis le 22 juin.

 

Comment identifier un narcissique pervers et le fuir : Anne Clotilde Ziégler

Le terme de pervers narcissique a été posé pour la première fois en 1986.

Depuis, un nombre croissant de victimes se fait connaitre. Comment repérer un pervers narcissique? Comment procède t-il pour mettre sous emprise sa victime? Comment s'en sortir? La psychothérapeute Anne Clotilde Ziégler nous éclaire...

PsykoCouac : narcissisme et autres réflexions autour de la jalousie